Incident et accident nucléaires

Transparence autour des incidents et des accidents nucléaires : l’échelle INES

L’AIEA élabore des outils pour améliorer la transparence dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaire. L’échelle INES en est un exemple.

L’échelle INES (International Nuclear Event Scale) a été développée conjointement par l’AIEA et l’Agence de l’Energie Nucléaire (AEN, agence spécialisée de l’OCDE) en 1990 à la suite de l’accident de Tchernobyl, son objectif étant d’aider, au niveau mondial, les autorités de sûreté nucléaire et radiologique ainsi que l’industrie à classer les événements nucléaires et radiologiques et à communiquer leur signification en matière de sûreté auprès du public, des médias et des milieux techniques. Depuis 2008, en plus des évènements survenant dans les installations nucléaires, l’échelle INES classe tous les événements liés au transport, à l’entreposage et à l’utilisation des matières et des sources radioactives, qu’ils se produisent dans les installations nucléaires ou qu’ils soient liés à des usages industriels. De manière plus générale, INES est devenu un outil crucial de communication nucléaire. Depuis sa création, 80 pays l’ont adoptée et un nombre croissant d’États manifestent leur souhait de l’utiliser, désignant à cette fin des agents de liaison nationaux INES.

Après l’accident de la centrale Fukushima-Daiichi, un certain nombre de questions ont été soulevées à propos de l’utilisation de l’échelle INES. Jusqu’alors, les activités internationales avaient d’avantage mis l’accent sur l’élaboration de directives pour l’évaluation des événements que sur les façons d’utiliser l’échelle INES en cas d’incident ou d’accident nucléaire. En octobre 2014, un guide d’utilisation de l’échelle INES en cas d’incident ou d’accident nucléaire prenant en compte les leçons tirées de l’accident de Fukushima a été publié par l’Agence, en consultation avec l’OCDE/AEN et le Comité consultatif INES de l’AIEA.

Coopération internationale en situation d’urgence radiologique ou accidentelle : le Centre des incidents et des urgences (IEC) de l’AIEA

Le centre des incidents et des urgences est le point focal pour la préparation et la réponse aux situations d’urgence nucléaires et radiologiques :

  • Le centre contribue au développement de standards de sûreté et de guides pour aider les Etats à renforcer leur propre capacité à répondre aux situations d’urgence. Il organise également de nombreuses formations dans ce domaine.
  • Le centre organise en collaboration avec des Etats Membres des exercices qui permettent de tester l’organisation internationale pour répondre à une situation d’urgence nucléaire ou radiologique.
  • Le centre est en mesure de réagir 24h/24, 7jours/7 pour organiser la réponse internationale à toute situation d’urgence radiologique ou nucléaire. Les Etats peuvent ainsi notifier un incident ou un accident ou demander de l’assistance à l’AIEA à tout moment.
  • L’IEC est responsable de l’animation du réseau RANET, prévu pour coordonner l’assistance en cas d’accident nucléaire ou de situation d’urgence radiologique. Cette mission s’intègre dans le cadre des missions de coordination de l’assistance internationale en cas d’accident prévues par la Convention internationale sur l’assistance en cas d’accident nucléaire et d’urgence radiologique.

En savoir plus

Dernière modification : 17/08/2017

Haut de page