Développements technologiques

Echange d’informations et retours d’expériences

Les activités de développement technologique à l’AIEA n’ont pas pour ambition de réaliser de la Recherche et Développement (R&D) mais de l’encourager. Tous les concepts électronucléaires avancés et leurs cycles du combustible associés sont étudiés (même les applications non électronucléaires, telles que la désalinisation ou la production de chaleur). Aucune technologie n’est privilégiée.

Dans ce but, la Section de développement des technologies nucléaires (NPTDS - Nuclear Power Technology Development Section) favorise l’échange d’informations et les retours d’expériences sur les principales technologies électronucléaires actuelles et en développement (ex : réacteurs à eau sous pression ou bouillante, réacteurs à neutrons rapides, réacteurs à gaz, réacteurs (modulaires) de faible et moyenne puissances) :

  • Sous la forme de publication de documents techniques, à la rédaction desquels participent les experts français du secteur nucléaire (CEA, EDF, Aréva, etc) ;
  • Sous la forme de séminaires/ateliers techniques ou de conférences thématiques, organisés à Vienne ou à l’étranger, auxquels participent les experts français ;
  • Par l’application des recommandations des groupes de travail technique (Technical Working Groups, TWG), auxquels participent certains experts français nommés « intuitu personae » :
    • GTT sur les réacteurs à neutrons rapides (TWG-FR) ;
    • GTT sur les réacteurs refroidis au gaz (TWG-GCR) ;
    • GTT sur les technologies avancées des réacteurs à eau légère (TWG-LWR) ;
    • GTT sur les technologies avancées des réacteurs à eau lourde (TWG-HWR) ;
    • GTT sur la désalinisation nucléaire (TWG-ND) ;
    • GTT sur les réacteurs de recherche (TWG-RR).
  • Par la coordination de projets de recherche (CRP - Coordinated Research Projects), d’une durée de trois à six ans, qui peuvent impliquer des activités de R&D. Ces projets collaboratifs internationaux visent à partager l’effort de recherche en mutualisant connaissances, compétences et/ou installations entre les différents instituts participants ;
  • Par les formations et les logiciels éducatifs.

Base de données

Aidée par la Section de gestion de la connaissance nucléaire (NKMS), la Section de développement des technologies nucléaires (NPTDS) crée un réservoir d’informations nucléaires, notamment au travers de bases de données librement accessibles sur le site Internet de l’AIEA :

  • Power Reactor Information System (PRIS) ;
  • Country Nuclear Power Profiles (CNPP) ;
  • Advanced Reactors Information System Database (ARIS) ;
  • Desalination Economic Evaluation Program (DEEP) ;
  • Desalination Thermodynamic Optimization Program (DE-TOP) ;
  • Water Management Program in Nuclear Power Plants (WAMP) ;
  • Thermo-physical Properties Data Base of LWRs and HWRs (THERPRO) ;
  • IAEA International Knowledge Base on Irradiated Nuclear Graphite Properties.

En savoir plus

Dernière modification : 29/10/2014

Haut de page