Visite officielle du Directeur général de l’AIEA, M. Yukiya Amano, en France (19 au 20 octobre)

Lors d’une visite officielle à Paris le jeudi 19 octobre 2017, le Directeur général de l’AIEA M. Yukiya Amano s’est entretenu avec M. Emmanuel Macron, Président de la République française, ainsi qu’avec M. Jean-Yves le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères.

Il a également été reçu par l’Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, M. Daniel Verwaerde.

Dans une actualité marquée par les sujets nucléaires, le plein soutien de la France au régime de non-prolifération et aux activités de l’AIEA dans leur ensemble a été rappelé.

La dernière visite en France de M. Yukiya Amano remonte à septembre 2016.

M. Yukiya Amano, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique, a été reçu à l’Elysée par le Président de la République M. Emmanuel Macron.

JPEG
Photo : Michel Euler, AP

Au cours de cet entretien, M. Emmanuel Macron a rappelé l’engagement de la France dans le régime de non-prolifération que l’AIEA met en œuvre à travers ses activités de garanties et de vérification. Dans le contexte de la décision de non-certification par l’administration américaine de l’accord sur le nucléaire iranien (Joint Comprehensive Plan of Action, JCPoA, ou "plan d’action global commun"), le Président de la République a salué la qualité des activités de vérification menés par l’AIEA et a rappelé l’attachement de la France à l’accord de Vienne. L’entretien a aussi permis d’échanger au sujet du défi de la prolifération nucléaire en Corée du Nord.

JPEG
Photo : Christophe Petit Tesson, REUTERS

Outre les enjeux de non-prolifération nucléaire, le Président de la République a souligné le soutien de la France à l’ensemble des activités de l’AIEA, en particulier pour la promotion sûre et efficace de l’énergie nucléaire, et en faveur de la coopération technique et scientifique.

M. Yukiya Amano a par ailleurs rencontré les industriels français du nucléaire, avant d’être reçu par l’Administrateur général du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives, M. Daniel Verwaerde.

M. Amano s’est entretenu avec M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de l’Europe et des affaires étrangères, qui a réitéré le soutien de la France aux activités de l’AIEA en lien avec la réalisation des objectifs du développement durable. Ce soutien se matérialise tant par notre contribution financière au fonds de coopération technique que par la présence de Français au sein de l’Agence qui mettent à profit leur expertise dans l’ensemble des domaines des applications nucléaires, parmi lesquels la nutrition, la santé humaine, ou l’agriculture.

JPEG

Photo : Frédéric de la Mure, MEAE

M. Le Drian et M. Amano se sont exprimés devant la presse à l’issu de l’entretien. Suite à la décision américaine de non-certification, le directeur général de l’AIEA a assuré qu’à ce jour, l’Iran continuait de "mettre en oeuvre ses engagements en matière nucléaire", l’Agence ayant "eu accès a tous les endroits que nous avons eu besoin de visiter".

JPEG
Photo : Frédéric de la Mure, MEAE

Le vendredi 20 octobre, M. Amano, accompagné d’une délégation française, s’est rendu à Bure pour visiter le site de stockage profond des déchets nucléaire, le projet CIGEO (Centre industriel de stockage géologique). Il a été accueilli sur place par M. Pierre-Marie Abadie, directeur général de l’Agence nationale des déchets radioactifs. La France fait partie des rares pays ayant initié le développement d’une solution de gestion pour ses déchets ultimes après retraitement.

JPEG

M. Amano a été accompagné au cours de tous ces entretiens par S.E.M. Jean-Louis Falconi, Ambassadeur, Représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des organisations internationales à Vienne, et par Mme. Anne Lazar-Sury, Directrice des relations internationales du CEA et Gouverneure pour la France à l’AIEA.

Dernière modification : 10/11/2017

Haut de page