UNISPACE+50 : la France au Forum de haut niveau de Dubaï (20-24 novembre 2016)

Le premier Forum de haut niveau consacré à « L’espace en tant que moteur du développement socio-économique durable » est organisé à Dubaï du 20 au 24 novembre 2016, dans le cadre des préparatifs de la conférence UNISPACE+50 qui aura lieu en 2018. A l’invitation de Simonetta Di Pippo, directrice du Bureau des affaires spatiales de l’ONU, le président du CNES, Jean-Yves Le Gall, a ouvert le Forum en insistant sur le rôle des satellites dans la lutte contre le changement climatique.

English version of the post is here
PNG
Le Bureau des affaires spatiales des Nations unies (BAS-NU, en anglais : UNOOSA) organise en tant que secrétariat du Comité des utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique (CUPEEA, en anglais : COPUOS) le premier Forum de haut niveau destiné à préparer la conférence UNISPACE+50 qui marquera, en juin 2018, le 50ème anniversaire de la première conférence des Nations unies sur l’exploration et les utilisations pacifiques de l’espace extra-atmosphérique. Consacré au thème de « L’espace en tant que moteur du développement socio-économique durable », ce Forum de haut niveau se déroule du dimanche 20 au jeudi 24 novembre 2016 à Dubaï, à l’invitation de l’agence spatiale des Emirats arabes unis (UAESA).

Intervenant en ouverture du Forum, M. Jean-Yves LE GALL, Président du Centre national d’études spatiales (CNES) a présenté le rôle des satellites dans la lutte contre le changement climatique. Il a en particulier rappelé qu’en plus d’observer 26 des 50 variables climatiques essentielles, les satellites se révèlent être un atout hors normes pour l’étude et la préservation du climat.

Il a ainsi évoqué la nouvelle génération de satellites voués à mesurer les émissions de gaz à effet de serre, MicroCarb (CNES) pour le gaz carbonique et Merlin (CNES-DLR) pour le méthane, mais aussi ceux dédiés à la mesure du niveau de l’eau comme la série des Jason (CNES-NASA) pour l’océan ou SWOT (CNES-NASA) pour les eaux de surfaces, lacs et cours d’eau.

Il s’est aussi exprimé sur l’entrée en vigueur de la Déclaration de New Delhi du 16 mai 2016, par laquelle les agences spatiales du monde entier se sont engagées à mettre en commun leurs forces et leurs ressources pour lutter contre le réchauffement climatique, ainsi que sur la récente COP22 tenue à Marrakech, surnommée « La conférence des actes », qui a permis de faire le point sur l’avancement de ce dossier.

Le Président du CNES a conclu sur le rôle clé du BAS-NU dans l’entreprise d’envergure qu’est la lutte contre le changement climatique et a salué son initiative qui fera d’UNISPACE+50 un événement réussi.

PNG

En savoir plus :

Dernière modification : 08/12/2016

Haut de page