Travaux de l’AIEA pour les réacteurs de recherche

Infrastructure nécessaire à la construction et l’exploitation d’un réacteur de recherche

L’AIEA, à travers la Section Réacteurs de Recherche (RRS) du département de l’énergie nucléaire, aide les États Membres à concevoir l’infrastructure nécessaire à la construction et l’exploitation des réacteurs de recherche. Un programme d’assistance dans ce domaine vise à faciliter la planification et la préparation des Etats membres concernés (incluant les besoins en matière de financement et de surveillance règlementaires notamment).

L’AIEA a élaboré une approche par étapes pour aider les États Membres qui le souhaitent à mettre en place l’infrastructure relative à leur programme électronucléaire. Dans le cadre de cette approche, l’AIEA fournit des orientations complètes relatives à l’élaboration en temps voulu de nouveaux projets de réacteurs de recherche suivant des phases de développement précises. Ces orientations concernent notamment les questions liées à l’infrastructure nationale sur lesquelles il convient de se pencher dans le cadre de ces projets, telles que la mise en valeur des ressources humaines et la mise en œuvre de nouvelles technologies, structures et composantes en vue de répondre à l’évolution de la demande de biens et de services fournis par les réacteurs de recherche. L’AIEA organise également des cours spécifiques et des examens par des pairs, notamment dans le cadre de la mission d’Évaluation intégrée de l’infrastructure des réacteurs de recherche.

Utilisations internationales des réacteurs de recherche au service de la formation théorique et pratique

L’AIEA collabore avec ses États Membres à la mise au point de divers programmes de formation théorique et pratique dans le domaine du nucléaire. L’un des projets mis en œuvre est le réacteur-laboratoire par Internet (IRL), qui offre un moyen économique unique en son genre d’ajouter une composante expérimentale aux cursus universitaires grâce à l’utilisation d’un réacteur de recherche.

L’IRL donne accès à un réacteur virtuel à des salles de classe universitaires en les reliant à un réacteur hôte situé dans un autre pays. Grâce au matériel et aux logiciels installés dans le réacteur de recherche hôte, des données sont envoyées en temps réel, par Internet, à la salle de cours participante, où les étudiants voient en direct ce qui est affiché sur le pupitre de commande du réacteur. Par vidéoconférence, les étudiants font des expériences en demandant aux exploitants du réacteur présents dans la salle de commande de modifier les paramètres du réacteur, puis ils observent en temps réel ce qui se produit. Ce type de formation virtuelle permet aux États Membres qui n’ont pas de réacteur de recherche de concevoir l’infrastructure nucléaire nécessaire au programme électronucléaire de pays nouveaux entrants.

L’AIEA coordonne également le programme des centres internationaux désignés par l’AIEA s’appuyant sur des réacteurs de recherche (ICERR) est d’aider les États Membres de l’AIEA à accéder rapidement aux infrastructures nucléaires s’appuyant sur des réacteurs de recherche de manière à atteindre leurs objectifs de renforcement des capacités et de recherche-développement. Les ICERR sont des organismes qui mettent leurs réacteurs de recherche, leurs installations auxiliaires et d’autres ressources à la disposition des organismes et des instituts d’États Membres de l’AIEA, au moyen d’accords bilatéraux facilités par l’AIEA.

Plus tard rejoint par des organismes russes, belge et américains, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA, France) - Centres de recherche de Saclay et de Cadarache a été le premier centre à recevoir la labellisation ICERR.

Gestion des réacteurs de recherche

L’AIEA, par le biais de la section cycle du combustible et matériaux NFCMS (Nuclear Fuel Cycle and Materials Section), aide les États Membres à optimiser l’exploitation de leurs réacteurs de recherche en partageant des données d’expérience, en fournissant une aide à la planification opérationnelle et en offrant des programmes de formation et des examens par des pairs.

L’assistance que l’AIEA fournit à ses États Membres comprend des examens internationaux par des pairs, comme l’évaluation de l’exploitation et de la maintenance des réacteurs de recherche (OMARR). Les missions OMARR visent à fournir aux États Membres des conseils et une assistance en vue d’améliorer leurs pratiques en matière d’exploitation et de maintenance. L’AIEA contribue également à l’élaboration et à la mise en œuvre de plans d’exploitation et de maintenance, de plans de gestion du vieillissement et de programmes de formation.
Pour faire face au vieillissement des réacteurs de recherche, l’AIEA mène des programmes de gestion du vieillissement, qui comprennent des inspections régulières, des essais périodiques des composants des réacteurs et des mesures de maintenance corrective ou préventive, comme l’installation de matériel d’inspection.

Plus d’informations

Dernière modification : 23/05/2019

Haut de page