Réunion ministérielle de la commission conjointe du plan d’action global commun

Une réunion ministérielle de la commission conjointe du plan d’action global commun (PAGC / JCPoA) sur le nucléaire iranien s’est tenue ce vendredi 6 juillet 2018 à Vienne. Elle était présidée par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union Européenne, en présence de ministres de toutes les parties à l’accord (l’Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Iran). La France était représentée par son ministre de l’Europe et des affaires étrangères, M. Jean-Yves Le Drian.

JPEG

Une réunion ministérielle de la commission conjointe du plan d’action global commun (PAGC / JCPoA) sur le nucléaire iranien s’est tenu ce vendredi 6 juillet 2018 à Vienne. Elle était présidée par Mme Federica Mogherini, haute représentante de l’Union Européenne, en présence de ministres des Etats participants à l’accord (l’Allemagne, la Chine, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l’Iran). La France était représentée par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Monsieur Jean-Yves Le Drian.

C’est déjà à Vienne que l’accord avait été conclu il y a maintenant 3 ans, le 14 juillet 2015, par les ministres des affaires étrangères des 5 membres permanents du Conseil de sécurité des Nations-Unis, ainsi que de l’Allemagne et de l’Iran. A l’époque, la France avait contribué de façon décisive, grâce à sa position de fermeté constructive, à la conclusion d’un outil de non-prolifération robuste et majeur pour la stabilité du Moyen-Orient.

JPEG

Il s’agissait de la première réunion de la commission conjointe au niveau ministériel depuis l’annonce par les États-Unis de leur retrait de l’accord le 8 mai dernier. Jean-Yves Le Drian y a rappellé le plein engagement de la France en faveur de la préservation du JCPoA, qui reste en place, tout en insistant que la France attend de toutes les parties qu’elles continuent à mettre pleinement en œuvre leurs engagements au titre de l’accord.

Ensemble, les participants au JCPoA ont de nouveau tous assuré de leur engagement en faveur de la mise en œuvre pleine et effective de l’accord nucléaire, rappelant qu’il s’agissait d’un élément-clef de l’architecture mondiale de non-prolifération et un accomplissement majeur de la diplomatie multilatérale. Reconnaissant qu’en échange de la mise en œuvre par l’Iran de ses engagements nucléaires, la levée des sanctions constituait un élément essentiel du JCPoA, ils ont échangé sur les efforts récents visant à proposer des solutions pratiques pour maintenir la normalisation du commerce et des relations économiques avec l’Iran. Les travaux intenses entrepris à ce jour ont été appréciés, de même que l’intensification du dialogue technique et la mobilisation de ressources considérables de la part de tous les États participants.

JPEG

Les participants ont convenu de se concerter étroitement quant aux futurs développements et de convoquer de nouveau la commission conjointe, y compris au niveau ministériel, quand cela serait approprié dans la perspective de poursuivre ces efforts communs.

À l’issue de la réunion, une déclaration conjointe a été publiée.

JPEG

Plus d’information

Dernière modification : 06/07/2018

Haut de page