Retours sur la première session thématique de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ), consacrée à la criminalité environnementale (Vienne, 14-16 février 2022)

À l’initiative de la France, trois journées de discussions d’experts sur la criminalité environnementale se sont tenues pour la première fois dans le cadre de l’ONUDC du 14 au 16 février 2022 à Vienne. Ouvertes par la ministre de la Transition écologique, Mme Barbara Pompili, aux côtés de la directrice exécutive de l’ONUDC, Mme Ghada Waly, ces discussions ont rassemblé, en format hybride, plus de 800 participants issus de 94 Etats, d’organisations internationales et de la société civile.

JPEG

Cette session a été marquée par la signature d’un plan d’action conjoint dans le domaine de la lutte contre la criminalité environnementale entre la France et l’ONUDC. Elle a également permis aux experts d’échanger sur les actions mises en place afin d’améliorer les stratégies visant à prévenir et combattre efficacement les crimes ayant un impact sur l’environnement -trafic d’espèces protégées, abattage illégal de bois, trafic illicite de déchets et de minerais, pêche illégale, pollutions- associés à la criminalité transnationale organisée, mais également à renforcer la coopération internationale.

Deux experts français, Mme Delphine Agoguet, magistrate, membre de l’inspection générale de la Justice et M. Jean-Philippe Rivaud, vice-président du réseau européen des procureurs pour l’environnement, ont participé à ces discussions.

Le rapport de l’événement sera présenté à l’occasion de la 31ème session de la Commission pour la prévention du crime et la justice pénale qui se tiendra à Vienne du 16 au 20 mai 2022.

Pour aller plus loin :

Dernière modification : 11/04/2022

Haut de page