Réception du 14 juillet

les trois ambassadeurs français lors de la réception du 14 juillet
M. Tibor Toth, secrétaire exécutif de l'OTICE (milieu)
Le palais Clam Gallas aménagé pour le 14 juillet
SE Florence Mangin prononce son discours lors de la réception du 14 juillet
M. Amano, directeur général de l'AIEA, et S.E Florence Mangin
Les trois ambassadeurs français à Vienne : (de gauche à droite) S.E Stéphane Gompertz, S.E Florence Mangin, S.E François Alabrune

Il y a un peu plus de deux siècles, la France connaissait un tournant majeur de son histoire. Par la prise de la citadelle de la Bastille, perçue par le peuple de Paris comme un symbole de l’arbitraire monarchique, le 14 juillet 1789 marquait une véritable émancipation du peuple français, et avec elle le début d’une Révolution française qui allait bouleverser aussi les équilibres européens.

Plusieurs décennies après l’avènement des Lumières, porteuses d’un profond questionnement philosophique dans l’Europe entière, la prise de la Bastille signait la fin de l’ordre ancien et était accompagnée, dès le mois suivant, de la proclamation de droits de l’homme et du citoyen, désormais considérés comme fondamentaux et imprescriptibles.

Cette quête d’autonomie, au sens étymologique du terme, du peuple de 1789 n’a rien perdu de son actualité et de son acuité politiques. Les révolutions dites « des printemps arabes » nous enseignent elles-aussi que, par leur détermination, leur courage et parfois au prix de leur vie, les peuples sont capables de prendre leur destin en main et de repenser leur bien commun en définissant eux-mêmes leurs propres lois.

C’est bien dans une actualité internationale mouvementée au cours de l’année écoulée et pour célébrer les valeurs fondatrices et immuables de la Révolution française, que Stéphane Gompertz, Ambassadeur de France auprès de la République d’Autriche, Florence Mangin, Représentante Permanente de la France auprès de l’Office des Nations Unies et des Organisations Internationales à Vienne, et François Alabrune, Représentant Permanent de la France à l’OSCE, ont organisé une réception au Palais Clam Galas pour célébrer le 14 juillet.

Plus d’un millier de personnes, parmi lesquelles des personnalités autrichiennes, des français résidents de Vienne, des fonctionnaires internationaux des Organisations Internationales à Vienne, ainsi que nombre de représentants de la communauté diplomatique, se sont associés à cette fête nationale.

Après que les hymnes nationaux autrichiens et français ont retenti, les trois ambassadeurs ont dans leur allocution salué l’organisation commune, pour la première fois, de la fête du 14 juillet par nos trois représentations diplomatiques et rappelé l’engagement indéfectible de la France en faveur du multilatéralisme et des instances multilatérales viennoises, que ce soit à l’ONU ou à l’OSCE.

Cette célébration commune a été soutenue par de multiples partenaires parmi lesquels les sociétés Citroën, l’Oréal, GDF Suez, Accor, Erste Bank ou bien encore Sanofi, Astrium, Agrana, Air Liquide et Europe Assistance. Qu’ils soient tous chaleureusement remerciés de leur contribution au succès de cette fête.

Enfin, l’ensemble des personnels des trois Représentations diplomatiques françaises à Vienne s’est particulièrement engagé dans la préparation et la réalisation de cet évènement. Sans la qualité de leur travail, la fête n’aurait pas été possible.

Dernière modification : 27/11/2013

Haut de page