Ouverture de la nouvelle exposition permanente sur la radioactivité du NHM de Vienne

Le Musée d’Histoire Naturelle de Vienne a ouvert, le 26 mai 2020, la nouvelle partie de son exposition permanente dédiée à la radioactivité, à laquelle la France (le CEA et ORANO) avait contribué par la donation d’un échantillon du réacteur naturel en provenance du site d’Oklo au Gabon.

JPEG

Cette acquisition a été conduite par Ludovic Ferrière, conservateur de collections au musée et en charge d’une partie de la réalisation de cette exposition, en lien avec la Représentation Permanente de la France. L’échantillon d’Oklo avait été remis en mars 2018 au Musée d’Histoire Naturelle de Vienne, par Mme Anne Lazar-Sury, directrice des relations internationales du CEA et gouverneure de la France à l’AIEA au nom du CEA et d’ORANO, en présence d’un public d’ambassadeurs, de représentants du monde académique et de la recherche, de hauts représentants de l’AIEA et de journalistes.

Cette nouvelle partie de l’exposition permanente se concentre sur la radioactivité et couvre la radioactivité naturelle, les minéraux fluorescents et les réacteurs nucléaires géologiques d’Oklo. Elle présente notamment un panneau explicatif sur le phénomène de la radioactivité et ses multiples manifestations dans la nature.
Il y a un peu plus de deux milliards d’années, à Oklo (Gabon), les conditions sur place, des dépôts de minerai riche en uranium et de l’eau en abondance, ont permis le démarrage de réactions en chaîne de fission nucléaire. La réaction s’est maintenue pendant plusieurs centaines de milliers d’années et aujourd’hui les traces de fission sont préservées dans un échantillon très rare de roche qui est désormais visible au musée d’histoire naturelle de Vienne. Il s’agit à notre connaissance du seul réacteur nucléaire naturel exposé au grand public. Cet échantillon provient de roches récupérées lors des campagnes de forage sur le site minier d’uranium d’Oklo, aujourd’hui sous la responsabilité d’ORANO.
« Nous voulons que les gens découvrent la radioactivité naturelle, pour leur faire prendre conscience du fait que la radioactivité est tout autour de nous, qu’elle est naturelle et qu’à de faibles niveaux ce n’est pas dangereux. La radioactivité est présente dans les sols et les murs de nos maisons, dans la nourriture que nous mangeons, dans l’air que nous respirons et même dans notre propre corps », a commenté Ludovic Ferrière.

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 06/07/2020

Haut de page