OTICE : la France appelle au soutien et à l’universalisation du traité [en]

Dans son discours prononcé à l’École de guerre, le Président de la République Emmanuel Macron a rappelé les priorités de la France dans le cadre de son engagement au titre du TNP. Il a notamment appelé à la préservation et à l’universalisions du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE).

PNGEnglish version available here

JPEG

Le Président de la république, M. Emmanuel Macron, a prononcé un discours à l’École de guerre le 7 février 2020, consacré à la stratégie de défense et de dissuasion de la France. Dans ce discours, prononcé à quelques semaines de la conférence d’examen du traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP) qui se tiendra à New York, il a notamment souligné les points suivants :

Dans la recherche de la paix, la France est attachée à la logique d’un désarmement qui serve la sécurité et la stabilité mondiale. Et elle a, à cet égard, un bilan unique au monde, conforme à ses responsabilités comme à ses intérêts, ayant démantelé de façon irréversible sa composante nucléaire terrestre, ses installations d’essais nucléaires, ses installations de production de matières fissiles pour les armes, et réduit la taille de son arsenal, aujourd’hui inférieure à 300 armes nucléaires. Toutes ces décisions sont cohérentes avec notre refus de toute course aux armements et le maintien du format de notre dissuasion nucléaire à un niveau de stricte suffisance.

Ce bilan exemplaire donne à la France la légitimité pour réclamer aux autres puissances nucléaires des gestes concrets en faveur d’un désarmement global, progressif, crédible et vérifiable.

En matière de désarmement nucléaire, j’appelle ainsi tous les Etats à nous rejoindre autour d’un agenda simple, en application de l’article VI du TNP, autour de quatre points que nous connaissons :

  1. Le respect strict de la norme centrale que constitue le traité de non-prolifération nucléaire et la préservation de sa primauté à l’occasion de son 50ème anniversaire en 2020. Le TNP est le traité le plus universel au monde. Il est le seul traité à permettre de prévenir la guerre nucléaire tout en apportant à chacun les bénéfices des usages pacifiques de l’énergie nucléaire.
  2. L’enclenchement à la Conférence du Désarmement de la négociation d’un traité d’interdiction de la production de matières fissiles pour les armes, ainsi que la préservation et l’universalisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires. Nous y sommes engagés.
  3. La poursuite des travaux sur la vérification du désarmement nucléaire, que nous portons notamment avec l’Allemagne, car tout accord de désarmement n’est rien s’il ne peut pas être vérifié de façon robuste.
  4. Enfin, le lancement de travaux concrets pour la réduction des risques stratégiques, car l’escalade non contrôlée d’un conflit local en guerre majeure est l’un des scénarios les plus préoccupants aujourd’hui, qu’une série de mesures simples et de bon sens pourrait efficacement conjurer.

Plus d’information

Dernière modification : 23/03/2020

Haut de page