OTICE : 52e session du Groupe de travail B

Du 25 mars au 5 avril les experts venant de tous les États signataires du traité se sont réunis à Vienne. Pendant deux semaines, les discussions techniques entre les experts et avec le secrétariat technique provisoire ont permis de faire le point sur la mise en œuvre du régime de vérification ainsi que sur les derniers développements techniques pouvant être utiles au traité.

PNGEnglish version available here

JPEG

Le Groupe de travail B

Dans le cadre de la mise en œuvre provisoire du système de vérification du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), les États signataires se réunissent deux fois par an pour échanger, de manière extensive, sur les activités techniques conduites par la commission préparatoire. Chaque pays, représenté par des experts techniques, prend note des développements mis en œuvre par le secrétariat technique provisoire (installations de nouvelles stations, certifications de nouvelles stations, possibles difficultés techniques rencontrées pour l’exploitation des données, plan d’actions des inspections sur place…) et les États signataires présentent également les derniers développements techniques ou réalisations importantes qu’ils ont conduits. Outre les réunions au format de séance plénières, l’ordre du jour prévoit un temps important consacré à l’échange entre les experts, dans le but d’améliorer l’efficacité et l’efficience du système de vérification du TICE.

À l’issue de ces 10 journées de travail, le groupe de travail B adopte au consensus de tous les États signataires présents un rapport qui rend compte de la conduite des travaux et émet des recommandations. Ce rapport et plus spécifiquement les recommandations qu’il contient seront soumis pour approbation formelle à la prochaine session de la commission préparatoire de l’OTICE en juin 2019.

Contribution française à la 52e session du groupe de travail B

Au cours de cette 52e session, la délégation française a montré l’importance accordée par la France aux travaux du TICE, notamment en partageant aux autres délégations l’avancée des travaux conduits dans le domaine de la calibration des techniques infrasonores ainsi que les plus résultats recueillis sur les performances d’un nouveau capteur infrasonore, le capteur MB3 commercialisé par la société SEISMOWAVE. Ces travaux de calibration sont notamment conduits en relation étroite avec le Bureau international des poids et des mesures et constitueront une avancée remarquable dans le domaine de la science infrasonore.

JPEG

Promotion de l’amitié franco-allemande

À l’occasion de cette session la France et l’Allemagne ont souhaité profiter de la présidence jumelée qu’elles assurent au Conseil de sécurité des Nations unies pour rappeler l’importance accordée par nos deux pays au désarmement et notre soutien sans réserve au TICE et à son entrée en vigueur. Une déclaration conjointe franco-allemande a été prononcée, en français, par l’ambassadeur Gerhard Küntzle, représentant permanent de l’Allemagne auprès des Nations unies à Vienne et par M. Stéphane PAILLER, représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies à Vienne.
L’amitié franco-allemande s’est également illustrée à travers la réception à destination des experts des délégations présentes, organisée à, conjointement par l’Ambassadeur Küntzle et par l’Ambassadeur Falconi dans les locaux de l’ambassade de France.

JPEG

Plus d’information

Dernière modification : 17/05/2019

Haut de page