OTICE : 50e session de la PrepComm (2 et 3 juillet 2018)

Du 2 au 3 juillet 2018, les Etats signataires de l’OTICE se sont réunis lors de la 50e session de la commission préparatoire (PrepComm) pour évaluer les activités du Secrétariat technique provisoire au cours des derniers mois et prendre notamment des décisions à caractère administratif sur le fonctionnement de la commission.

PNGEnglish version available here

Ouverture des travaux de la 50e session de la PrepComm de l'OTICE, en présence des délégations des Etats signataires du traité. - JPEG

Sous la présidence de l’Ambassadrice Maria Assunta Accili Sabbatini, représentante permanente de l’Italie auprès des Nations unies à Vienne, la 50e session de la commission préparatoire (PrepComm) de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) s’est tenue à Vienne, les 2 et 3 juillet 2018.
Organe directeur de l’OTICE, la PrepComm est l’enceinte au sein de laquelle les Etats signataires sont appelés à s’exprimer et échanger sur les activités de l’OTICE au cours des mois passés et à prendre, généralement par adoption au consensus, les décisions sur le fonctionnement et les missions du Secrétariat technique provisoire.
Au cours de cette session, le Secrétaire exécutif de l’OTICE, Lassina Zerbo, a dressé un bilan des activités conduites depuis novembre 2017 et a notamment évoqué le récent sommet de Singapour (12 juin 2018) ainsi que l’annonce par la Corée du Nord de renoncer à la conduite d’essais nucléaires.

Les délégations, représentant les États signataires de l’OTICE ainsi que des groupes régionaux, ont échangé sur les questions liées à la mise à jour du budget de l’OTICE, les actions conduites en vue de l’entrée en vigueur du traité ainsi que des points plus spécifiques relatifs au fonctionnement même de l’organisation, dont la nomination des nouveaux directeurs de la division du centre international de données et de la division des inspections sur place. La délégation française, conduite par l’Ambassadeur Jean-Louis Falconi, représentant permanent de la France auprès des nations unies à Vienne, a rappelé son engagement en faveur du traité et les efforts mis en œuvre par la France pour achever notre contribution au Système de surveillance international dès que possible. Une seule station de surveillance, la station IS25 qui sera située en Guadeloupe reste à installer afin que la France soit pleinement conforme aux exigences du traité.

La délégation marocaine, au nom du groupe des ambassadeurs francophones (GAF), s’est également exprimée pour rappeler l’importance du multilinguisme au sein des organisations internationales et promouvoir l’utilisation du français dans tous les travaux de l’OTICE. L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) porte une attention particulière à la question du désarmement nucléaire et a apporté son plein soutien au TICE et à sa promotion, notamment dans la déclaration d’Antananarivo en 2016. Ce soutien devrait être réaffirmé lors du prochain sommet d’Erevan (11 et 12 octobre 2018).

JPEG

La 50e session a enfin été marquée par un discours de son altesse royale, le prince El Hassan Bin Talal de Jordanie qui s’est adressé aux 183 Etats signataires du traité. Il a rappelé l’importance du multilatéralisme comme outil essentiel de résolutions des conflits et son plein soutien au TICE et à sa promotion. Il a également souligné l’importance des applications civiles du système de surveillance international, notamment pour la lutte contre le réchauffement climatique.

JPEG

La 51e session de la commission préparatoire de l’OTICE doit se tenir à Vienne le 7 novembre 2018.

Plus d’informations
le site internet de l’OTICE (en anglais) ;
le site de l’Organisation internationale de la Francophonie ;
la page internet dédiée au Sommet d’Erevan.

Dernière modification : 05/07/2018

Haut de page