OPEP

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) est une organisation intergouvernementale de 14 pays qui vise à garantir les intérêts des pays exportateurs de pétrole et à assurer la stabilité et l’approvisionnement des marchés pétroliers.

Historique

PNG

L’OPEP fut créée le 14 septembre 1960 lors de la Conférence de Bagdad par cinq pays producteurs et exportateurs de pétrole (Arabie Saoudite, Iran, Irak, Koweït, Venezuela). Dans un contexte d’énergie peu chère, et face à une industrie pétrolière organisée, elle s’est vue donner pour mission de garantir aux pays producteurs un prix « juste et stable » du pétrole par un contrôle des exportations. Jusqu’au 1er septembre 1965, le siège de l’OPEP était situé à Genève en Suisse, avant de se déplacer à Vienne en Autriche.

L’OPEP joua un rôle important dans les deux chocs pétroliers de 1973 et 1979. En 1973, pendant la guerre du Kippour, les pays arabes membres de l’OPEP augmentèrent unilatéralement de 70 % le prix du baril de brut, imposèrent une réduction mensuelle de 5 % de la production pétrolière et mirent en place un embargo sur les livraisons de pétrole à destination des États-Unis et d’Europe occidentale. Entre le mois d’octobre 1973 et le mois de janvier 1974, le prix du baril de brut de référence (l’« Arabe léger ») quadrupla de 2,32 $ à 9 $ le baril. L’embargo ne dura que cinq mois, mais provoqua deux années de crise économique. Les prix du pétrole ne retrouvèrent pas leur niveau d’avant crise.

De 1979 à 1981, sous les effets conjugués de la révolution iranienne et du début de la guerre Iran-Irak, les pays producteurs de pétrole ne furent plus en mesure de répondre à la demande croissante des pays consommateurs en plein redémarrage économique depuis 1975. En dépit des politiques volontaires de l’OPEP, et particulièrement de l’augmentation substantielle de la production saoudienne, les prix de l’ « Arabe léger » triplèrent pour atteindre un niveau record de 40 $ le baril en septembre 1979, provoquant un très fort renchérissement des couts de l’énergie et une crise économique qui s’étala jusqu’en 1983.

Les années 80 virent une baisse des prix du pétrole, entrainant une diminution importante des recettes issues des exportations pétrolières pour les Etats membres de l’OPEP. L’importance de l’OPEP sur la scène internationale s’en trouva diminuée par rapport à la décennie précédente. De nos jours, l’OPEP est fortement concurrencée par des marchés internationaux comme l’International Petroleum Exchange (IPE) à Londres et le New York Mercantile Exchange (NYMEX) à New York.

Mission

Les statuts de l’OPEP missionnent l’organisation pour :

  • Harmoniser et coordonner les politiques pétrolières de ses Etats membres ;
  • Garantir un équilibre des marchés pétroliers, par un prix de vente « juste et stable » pour les pays producteurs et une rentabilité des investissements productifs ;
  • Garantir une production de pétrole suffisante, régulière, efficace et compétitive pour répondre à la demande énergétique.

A cette fin, l’OPEP est amenée à négocier avec les industries du secteur sur l’ensemble des problématiques et activités liées au pétrole (niveau de production, prix, concessions, produits dérivés, etc.).

Etats membres et gouvernance

A ce jour, l’OPEP compte 14 Etats membres : Algérie, Angola, Arabie Saoudite, Émirats arabes unis, Équateur, Iran, Irak, Koweït, Libye, Nigéria, Qatar, Venezuela. L’Indonésie et le Gabon ont également été membres de l’organisation avant de s’en retirer.
En 2007, les pays membres de l’OPEP représentaient 78% des réserves mondiales estimées de pétrole, 45% de la production de pétrole brut et 18% de la production de gaz naturel.
L’OPEP dispose de deux organes de décision au sein desquels les Etats membres déterminent les orientations à prendre :

  • La Conférence des Etats membres de l’OPEP est l’organe directeur principal de l’organisation. Elle formule la politique générale de l’Organisation par l’adoption de résolutions et détermine les voies et moyens appropriés de sa mise en œuvre. La Conférence se tient deux fois par an et regroupe tous les Etats membres, qui y disposent chacun d’un vote. Les résolutions de la Conférence sont adoptées à l’unanimité des Etats membres. En plus des deux sessions ordinaires, le Secrétariat peut à tout moment convoquer une session extraordinaire à la demande d’une majorité simple d’Etats membres.
  • Le Conseil des gouverneurs de l’OPEP se tient au minimum deux fois par an et est composé des gouverneurs nommés par les Etats membres (un par Etat) et approuvés par la Conférence. Le Conseil des gouverneurs prend des décisions en matière de gestion et d’administration de l’Organisation. Il oriente également la mise en œuvre des décisions de la Conférence. Il statue sur tous les rapports soumis par le Secrétaire général et transmet des rapports à la Conférence sur la gestion et l’administration de l’Organisation. Les décisions du Conseil des gouverneurs sont prises à la majorité simple.

Secrétariat

Le Secrétariat est l’organe exécutif de l’OPEP. Basé à Vienne en Autriche, le Secrétariat sert aussi de siège à l’organisation internationale. Il est en charge de la mise en œuvre des résolutions adoptées par la Conférence. Il met également à exécution les décisions prises par le Conseil des gouverneurs.
Le Secrétariat est constitué du Bureau du Secrétaire général, du Bureau juridique, de la Division recherche et de la Divisions des services supports.

La Division recherche est composée du Département des données, du Département des études scientifiques sur le pétrole et du Département des études scientifiques sur l’énergie. La Division des services supports est composée du Département des ressources humaines, du Département relations publiques et communication et du Département administration et systèmes d’information.
Depuis le 1er août 2016, le Secrétaire général de l’OPEP est Mohammed Barkindo (Nigéria).

Fonds pour de l’OPEP pour le développement international

Le fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID - OPEC Funds for International Development) est une agence multilatérale de coopération et d’aide financières instituée par les Pays Membres de l’OPEP. L’objectif du Fonds est de renforcer la coopération financière
entre les Etats membres de l’OPEP et les autres pays en développement en fournissant à ces derniers un soutien financier dans leurs projets de développement économique et social. Il finance et soutient en particulier :

  • des projets de développement ;
  • des programmes de dons ;
  • de l’assistance technique ;
  • des programmes de recherche ;
  • de l’aide d’urgence ;
  • des programmes spéciaux de lutte contre le VIH/SIDA ;
  • l’Autorité palestinienne.

Dernière modification : 18/08/2017

Haut de page