ONUDC : retour sur les contributions volontaires de la France en 2012

La France reste très impliquée dans les actions mises en œuvre par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour lutter efficacement contre les formes de menaces transversales que sont la corruption, le trafic de drogue, le terrorisme, la criminalité transnationale organisée et la traite des êtres humains.

Témoignage d’une collaboration fructueuse, le montant total des contributions volontaires versées par la France à l’ONUDC atteint 2 775 000€ en 2012, plaçant ainsi la France parmi les 10 principaux donateurs.
Annoncée le 19 décembre 2012 dernier à M. Yuri Fedotov, le directeur exécutif de l’ONUDC, la dernière contribution volontaire 2012 de la France s’élève à 450.000 € (provenant du ministère des affaires étrangères et de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie – MILDT). Cette dernière contribution complète un premier versement effectué en mars 2012 d’un montant de 2 325 000€.

Les fonds versés en 2012 ont déjà permis de financer de nombreuses activités de coopération technique notamment :

- Pour la lutte contre le trafic de drogue : lutte contre le trafic d’héroïne (Pacte de Paris), renforcement de la coopération policière régionale dans le cadre du programme pour l’Afghanistan et les pays voisins ; renforcement des capacités judiciaires en Afrique de l’Ouest ; programme global de contrôle des conteneurs ; lutte contre le trafic de précurseurs chimiques ; développement alternatif en Colombie ; renforcement des capacités de lutte contre le détournement de précurseurs.
- Pour la lutte contre le crime organisé et la corruption : activités du service de prévention du terrorisme en matière de renforcement des capacités des magistrats en Afrique de l’Ouest ; soutien à la mise en œuvre des conventions de Palerme (contre la criminalité transnationale organisée) et de Mérida (contre la corruption), programme global de lutte contre le blanchiment d’argent ; assistance à l’Egypte dans la lutte contre la corruption, le blanchiment et dans le renforcement des capacités de recouvrement d’avoirs ;
- Pour la lutte contre le traite des êtres humains et le trafic de migrants : programme global contre le trafic de migrants et le trafic des êtres humains et promotion des protocoles pertinents ; fonds d’affectation spécial pour les victimes de la traite.
Ces fonds financeront aussi les actions de l’ONUDC suivantes en 2013 :

- Actions d’assistance technique en Afrique de l’Ouest dans les domaines de la lutte contre le trafic de drogue et la criminalité organisée, dans le cadre de l’initiative de la côte ouest-africaine (programme WACI)
- Activités dans le domaine de la prévention de l’usage de drogue et du traitement des personnes toxicomanes (création en particulier d’un observatoire des drogues au Sénégal).

Dernière modification : 26/12/2012

Haut de page