ONUDC - 57e session de la Commission des Stupéfiants

La 57ème session de la Commission des stupéfiants (CDS) des Nations Unies a rassemblé à Vienne, du 13 au 21 mars 2014, plus de 1 500 participants des Etats membres, de la société civile et des orateurs venus du monde entier.

Madame Danièle Jourdain Menninger - Présidente de la MILT - JPEG
Débat de haut niveau (13 et 14 mars 2014)

Lors des deux premiers jours de la Commission s’est tenu l’examen de haut niveau consacré à l’application de la Déclaration politique et du Plan d’action sur la coopération internationale en vue d’une stratégie équilibrée et intégrée de lutte contre le problème mondial de la drogue adoptés en 2009.

Le débat de haut niveau fut l’occasion pour les Etats membres d’adopter une Déclaration politique rappelant les objectifs mondiaux partagés en matière de lutte contre la drogue, et d’évaluer les progrès réalisés et les difficultés rencontrées dans l’application des objectifs fixés en 2009. En outre, durant les deux jours du segment de haut niveau, plusieurs tables rondes ont été organisées sur des thèmes portant sur la réduction de la demande (réduction de l’usage illicite de drogue et de la toxicomanie) et de l’offre (réduction de l’offre illicite de drogue, contrôle des drogues, coopération internationale pour éradiquer les cultures illicites), et la coopération internationale (lutte contre le blanchiment d’argent et promotion de la coopération judiciaire).

Pour la France, la Présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT), Madame Danièle Jourdain Menninger, a prononcé un discours à l’occasion du Débat de haut niveau, qui a permis de rappeler l’approche équilibrée de la politique française en matière de drogues.

Lire la Déclaration de la France

Session ordinaire de la Commission des stupéfiants (17 au 21 mars)

Lors de la 56ème session de la Commission des stupéfiants (mars 2013, Vienne), une résolution, proposée par le Pérou, avait été adoptée afin de réviser la Déclaration politique et le Plan d’action de 2009.

Cette année, la Session ordinaire de la Commission des stupéfiants (17 au 21 mars) fut l’occasion d’aborder des questions d’ordre normatif relatives au bon fonctionnement de la Commission.

Par ailleurs, cette session a permis l’adoption de résolutions soumises par les Etats membres.

Enfin, une quarantaine d’évènements parallèles ont été organisés durant la semaine de la session ordinaire.

Pour en savoir plus :

Dernière modification : 04/04/2014

Haut de page