La France investit dans sa jeunesse à l’international

Le 28 septembre, une vingtaine de futurs jeunes experts associés (JEA), volontaires et volontaires spécialistes des Nations unies (VNU et VNU-S) se sont réunis à l’hôtel du ministre pour une journée d’information organisée par le pôle Jeunes de la Délégation aux fonctionnaires internationaux (DFI) avant de prendre leurs fonctions.

JPEG

Le 28 septembre, une vingtaine de futurs jeunes experts associés (JEA), volontaires et volontaires spécialistes des Nations unies (VNU et VNU-S) se sont réunis à l’Hôtel du ministre pour une journée d’information organisée par la Délégation aux fonctionnaires internationaux (DFI) avant de prendre leurs fonctions.

Dans les sièges ou sur le terrain, ces jeunes issus d’horizons variés vont contribuer à promouvoir et diffuser l’expertise française au sein de nombreuses organisations internationales qui les accueilleront pour un ou deux ans.

Au cours de la journée qui leur était consacrée, les lauréats ont pu rencontrer Jean-Marc Seré-Charlet, directeur adjoint des Nations unies, des Organisations internationales, des droits de l’Homme et de la Francophonie, ainsi qu’Emmanuel Puisais-Jauvin, directeur général adjoint de la Mondialisation, de la Culture, de l’Enseignement et du Développement international.

Ils ont pu également entendre des sous-directeurs travaillant sur le développement, l’action humanitaire et l’action politique de la France. Des tables rondes leur ont permis d’échanger sur les thématiques les intéressant plus particulièrement : droits de l’Homme, humanitaire, environnement, éducation, droit commercial, les questions nucléaires, et la politique.

La mission permanente de la France auprès des Nations unies et des organisations internationales à Vienne était représentée à ce séminaire afin d’évoquer le rôle des RP et des ambassades ainsi que les perspectives d’évolution professionnelle des jeunes experts à l’issue de leur contrat.

Vienne, qui accueille plusieurs organisations internationales dont l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime(ONUDC) ou encore l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires(OTICE) accueille le deuxième contingent de JEA français, après New York, avec 7 jeunes experts associés actuellement en poste. Cinq nouveaux JEA (Julie Astoul, Camille Scotto de César, Amaury Crucy, Julie Mayerus et Chervine Oftadeh), qui étaient présents lors de cette journée d’accueil et d’information, vont prendre leurs fonctions au cours de l’automne 2018.

JPEG

Plus d’informations
-* la page dédiée au programme jeunes experts associés du Ministère de l’Europe et des affaire étrangères.

Dernière modification : 09/11/2018

Haut de page