La 55ème Conférence Générale de l’AIEA

La 55ème Conférence Générale de l’AIEA, s’est tenue à Vienne du 19 au 23 Septembre 2011 au Centre International de Vienne (VIC) et a rassemblé environ 3000 participants. Elle a endossé le Plan d’Action sur la sûreté nucléaire le 22 Septembre 2011, répondant ainsi à la déclaration ministérielle du mois de Juin 2011.
Les programmes et budget de l’Agence 2012-2013 ont été approuvés ainsi qu’un certain nombre de résolutions :

- Mesures pour renforcer la coopération internationale dans les domaines de la sûreté nucléaire et radiologique et de la sûreté du transport et des déchets ;

- Sécurité Nucléaire, incluant les mesures de protection contre le terrorisme nucléaire et radiologique ;

- Renforcement des activités de coopération technique de l’Agence ;

- Renforcement des activités de l’Agence concernant les sciences, la technologie et les applications nucléaires ;

- Mise en œuvre de l’accord de garanties TNP entre l’Agence et la République populaire démocratique de Corée ;

- Application des garanties de l’AIEA au Moyen Orient ;

- Le personnel de l’Agence : la composition de l’effectif du Secrétariat et les femmes au sein du Secrétariat ;

En outre, il a été décidé que le Directeur Général devrait présenter un rapport en Septembre 2012 lors de la 56ème Conférence Générale concernant la résolution : "Renforcement de l’efficacité et amélioration de l’efficience du système des garanties et application du modèle de protocole additionnel".

Voir aussi le site de l’AIEA :
http://www.iaea.org/About/Policy/GC/GC55/

JPEG

La délégation française était conduite par M. Eric Besson, Ministre auprès du Ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie, chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, en présence de M. Bernard Bigot, Administrateur Général du CEA.

JPEG

- Retour sur les évènements en marge de la 55ème Conférence Générale  :

- Réception française à l’hôtel Impérial de Vienne  :

JPEG

Une réception a été organisée par la représentation permanente française et l’équipe du stand France en l’honneur de la venue du Ministre M. Eric Besson et du lancement de la 55ème Conférence Générale de l’AIEA.
Lors de cet évènement, étaient présents plus de 200 invités dont le Directeur Général de l’AIEA, M. Amano, ses adjoints, une soixantaine d’Ambassadeurs des missions permanentes viennoises auprès de l’ONU, les Français de l’Agence, la délégation française et les institutionnels et industriels du stand France.

JPEG

- Le stand France  :

JPEG
En marge de la 55ème Conférence générale de l’AIEA, l’« Equipe de France du nucléaire » a présenté sur son stand l’étendue de son expertise et des actions de la France en soutien à l’AIEA dans tous ses domaines d’activité. 10 acteurs institutionnels et industriels français du secteur nucléaire se sont associés pour mettre en lumière les atouts de l’offre de la France en matière de développement et d’utilisation du nucléaire civil et illustrer leur engagement en faveur du développement responsable de l’énergie nucléaire : CEA, AFNI, ASN, IRSN, I2EN, Andra, AREVA, EDF, Assytem et Bureau Veritas.
JPEG

PDF - 86 ko
Fiche 1
(PDF - 86 ko)
PDF - 92.5 ko
Fiche 2
(PDF - 92.5 ko)
PDF - 91.3 ko
Fiche 3
(PDF - 91.3 ko)
PDF - 100.7 ko
Fiche 4
(PDF - 100.7 ko)
PDF - 92.8 ko
Fiche 5
(PDF - 92.8 ko)
PDF - 91.3 ko
Fiche 6
(PDF - 91.3 ko)
PDF - 1.5 Mo
Fiche 7
(PDF - 1.5 Mo)

- Institut International de l’Énergie Nucléaire (I2EN)  :

L’I2EN était présent, comme l’ensemble des acteurs français du nucléaire, à la 55ème conférence générale de l’AIEA, du 19 au 23 septembre 2011 au siège de l’Agence à Vienne. Près de 60 personnes ont participé à la rencontre sur la formation organisée par l’institut, le 20 septembre, sur le stand officiel de la France. Après une rapide introduction sur l’expérience et l’emploi de la filière nucléaire française, Marie-Françoise Debreuille, Directrice de l’I2EN, y a présenté six formations, parmi les 35 répertoriées par l’I2EN au niveau master et ingénieur. "Ces formations ont une capacité significative d’accueil d’étudiants étrangers. Chaque année, plus de 1000 étudiants, dont 183 étrangers, en sortent diplômés", a-t-elle précisé avant d’évoquer le programme "Train the trainers" destiné à permettre à des enseignants étrangers de prendre des contacts approfondis en France et d’enrichir leurs connaissances du nucléaire et de ses applications pour l’énergie. Le programme consiste en trois séjours de plusieurs semaines en France : visite des sites industriels et de R&D, sessions de formations collectives de haut niveau et stages individuels dans l’industrie ou la R&D. Enfin, Mme Debreuille a précisé les trois missions de l’Institut : constituer le panorama complet et dynamique des formations françaises dans le domaine du nucléaire pour l’énergie, être le point d’entrée du système d’enseignement supérieur sur le nucléaire pour les besoins étrangers, que les demandes émanent d’institutions, d’organisations et d’entreprises ou d’étudiants individuels ; mettre en place (en 2012) un centre de réflexion et de formation sur le nucléaire responsable. "Les représentants de nombreux pays ont manifesté leur intérêt pour l’I2EN à l’occasion de cette présentation et ces contacts vont être poursuivis au meilleur niveau", a indiqué Marie-Françoise Debreuille.

Pour plus d’informations sur l’I2EN : www.i2en.fr

- Journée du Programme of Action for Cancerotherapy (PACT)  :

L’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA) a invité Mme Agnès Buzyn, présidente de l’Institut National du Cancer (INCa) à participer à la journée du Programme of Action for Cancerotherapy (PACT), qui s’est tenue le 22 septembre 2011, en marge de la 55ème Conférence Générale.
A l’occasion de cette visite, Mme Buzyn et M. Daud Mohammad, Directeur Général Adjoint pour les Applications Nucléaires ont signé un accord pratique sur la coopération entre l’AIEA et l’INCa.
Le but des accords pratiques entre l’AIEA et des organisations, comme l’INCa, actives dans la lutte contre le cancer est de renforcer la coopération internationale pour faire face à l’augmentation préoccupante des cas de cancer dans le monde.

JPEG

- Forum scientifique de l’AIEA sur l’eau : "Chaque goutte compte"  :

Les 20 et 21 septembre 2011, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) a organisé un forum scientifique sur l’eau intitulé Waters Matters.
Le forum scientifique est l’événement en marge de la conférence générale qui permet à l’Agence de valoriser ses compétences dans le domaine des applications nucléaires non énergétiques, d’où le choix cette année encore, après la lutte contre le cancer en 2010, d’une problématique mondiale.
L’objectif de ce forum était de sensibiliser le public et les décideurs aux enjeux liées à l’eau ainsi qu’aux solutions disponibles pour remédier à la pénurie et aussi de permettre aux experts d’échanger leurs vues sur ces questions.
Au travers de projets de recherche et développement ou du programme de coopération technique, l’AIEA aide à résoudre des problèmes pratiques grâce à l’usage des techniques nucléaires. Les projets de coopération technique de l’AIEA, réalisés dans ce cadre, ont fait bénéficier plus de cent pays de formation, de conseil, d’expertise et d’équipement.

JPEG

Dernière modification : 21/10/2011

Haut de page