Événement parallèle sur la criminalité environnementale [en]

Dans le cadre de la Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée, la France a organisé un événement parallèle en ligne sur la prévention et la lutte contre la criminalité environnementale.

PNGEnglish version available here

JPEG

Intitulé “Enhancing international cooperation to prevent and combat environmental crime – a rising, serious and multifaceted transnational organised criminal threat”, cet événement s’est tenu de manière virtuelle mardi 13 octobre 2020.

Le crime environnemental est devenu l’une des activités criminelles les plus lucratives à travers le monde.

Alors que les profits générés par ces crimes sont importants, les risques encourus par ceux impliqués dans ces mêmes crimes sont faibles. Cette situation problématique s’explique par un large spectre de facteurs, notamment par l’absence de prise de conscience de l’impact dévastateur et sur le long terme de tels crimes, ainsi que de leur interconnexion croissante avec d’autres formes de crime et de corruption.

En dépit de l’urgence de répondre de manière efficace à la criminalité environnementale, ce phénomène est souvent considéré par les politiques de justice criminelle comme n’étant pas un priorité. En conséquence, les législations nationales ne sont pas suffisamment adaptées à la prévention et à la prise en compte de ce type de crime.

Dans un contexte marqué par des menaces criminelles croissantes à la complexité grandissante, un manque de moyens, de matériels ou de formation adaptés constitue également un défi supplémentaire pour les acteurs tout au long de la chaîne pénale.

Les groupes criminels organisés ont bien identifié ces faiblesses et le potentiel qu’elles représentent pour la croissance et la diversification de leurs activités.

Cet événement parallèle de haut niveau cherche, à travers des présentations d’experts et des discussions, à renforcer la prise de conscience sur le crime environnemental, son étendue et sa complexité sans précédent. Il traite également des défis et des menaces qu’il représente pour l’environnement, la biodiversité, les écosystèmes, le climat, les moyens de subsistance, la santé publique, la sécurité internationale, l’état de droit et le développement durable.

Cet événement souligne enfin le besoin de renforcer la prévention du crime ainsi que les réponses de la justice criminelle par l’emploi d’outils internationaux existants. En particulier, la convention des nations unies contre la criminalité transnationale organisée (United Nations Convention against Transnational Organised Crime, UNTOC) procure un cadre utile pour la pénalisation de la criminalité environnementale et des infractions liées, ainsi que pour renforcer la coopération internationale et l’assistance technique à cet égard.

Programme

Séquence d’ouverture de haut niveau

  • remarques liminaires par S. E. M. Emmanuel Macron, Président de la République ;
  • accueil et introduction par S.E. M. Xavier Sticker, ambassadeur, représentant permanente de la France auprès des Nations unies et des organisations internationales à Vienne ;
  • intervention de Mme Ghada Waly, directrice exécutive de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime ;
  • intervention de M. Jürgen Stock, secrétaire général d’INTERPOL ;
  • intervention de Mme Inger Andersen, directrice exécutive, UN Environment

Perspectives transrégionales pour la prévention du crime et l’expertise de la justice criminelle

  • Justice Antonio Herman Benjamin, Member of the National High Court of Brazil and Founder of the Global Judicial Institute on the Environment
    How can we enhance criminal justices responses to environmental crime ? Why is it so important from your perspective as a judge ?
  • Mr. Chang Joon Lee, the Deputy Head of the Regional Intelligence Liaison Office for Asia and the Pacific, World Customs Organisation
    Why should we adopt a comprehensive and holistic approach in preventing and detecting environmental crime ? How diversified and sophisticated is this criminal threat ? Which links do you observe with other forms of crime and corruption ?
  • Ms. Anne Brosnan, President of the European Network of Prosecutors for the Environment (ENPE), Chief Prosecutor at the UK Environment Agency
    Why are environmental crimes serious crimes from a prosecutors’ perspective ? Why is it essential to adopt effective, dissuasive and proportionate sanctions ?
  • General Jacques Diacono, Head of the Central Office for Combating Environmental and Health-Related Crimes, Ministry of the Interior, France
    Why is UNTOC the relevant tool to address environmental crime ? Why are financial investigations key ?

Conclusion par S.E. M. Xavier Sticker, ambassadeur, représentant permanent de la France auprès des Nations unies et des organisations internationales à Vienne.

PNG

Dernière modification : 22/10/2020

Haut de page