Conférence UNISPACE+50 : Les acteurs majeurs du domaine spatial à Vienne (18-21 juin 2018)

Du 18 au 21 juin 2018 s’est tenue la conférence UNISPACE+50 à Vienne, réunissant l’ensemble des acteurs étatiques et des organisations internationales ou nationales ayant trait au domaine spatial. La conférence fut l’occasion pour la délégation française de présenter à la communauté internationale les principales avancées techniques, politiques et juridiques françaises ayant trait à l’espace.

UNISPACE+50 ?

Délégations étatiques, agences spatiales et organisations internationales se sont réunies quatre jours à Vienne pour assister à la conférence UNISPACE+50, appelée ainsi en référence à la première conférence UNISPACE qui s’était tenue à Vienne il y a 50 ans.

JPEG Projection du film Madame Mars en salle plénière suite au panel « Space for Women », 18 juin 2018

Le thème retenu pour cette édition était « L’espace comme moteur du développement durable », en cohérence avec les préoccupations les plus contemporaines de la communauté internationale. Les participants étaient donc invités à faire état des avancées de leurs pays en termes d’utilisation pacifique de l’espace à des fins de protection de l’environnement et de développement économique et social ainsi que des progrès des différentes initiatives de coopération internationale dans ce domaine.

Le déroulement de la conférence : Symposium et Segment de Haut Niveau

La conférence s’est tenue en deux temps.

Les deux premiers jours ont réuni les experts des délégations pour un Symposium autour de plusieurs débats sur des questions connexes à l’espace. Ces deux premiers jours furent l’occasion d’écouter plusieurs séries de présentations sur des thèmes tels que « Space and Industries », l’initiative des Nations unies « Space for Women », ou encore « Space and Youth ». Un panel de 29 chefs d’agences spatiales ont présenté leurs travaux en cours ainsi que leurs points de vue la coopération internationale future dans le secteur spatial.

JPEG Intervention de l’ex-astronaute, aujourd’hui Champion de l’Espace de l’ONU, Scott Kelly

Les deux derniers jours ont été consacrés au Segment de Haut Niveau réunissant de nombreux invités prestigieux invités à apporter leur contribution sur le rôle de l’espace dans l’accomplissement de l’Agenda 2030. L’ouverture du segment fut l’occasion d’écouter le président de la république autrichienne monsieur Alexander Van der Bellen, ainsi que le directeur général de l’Office des Nations unies à Vienne Monsieur Yuri Fedotov ou encore l’ancien astronaute de la NASA, autrefois membre de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS), Scott Kelly. Parmi les interventions, une connexion vidéo en direct avec la Station spatiale internationale (ISS) a eu lieu , permettant aux coordinateurs de la réunion de poser leurs questions directement à l’équipage de la Station en pleine conférence à Vienne.

JPEG Conversation vidéo en direct avec l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) en salle plénière, 20 juin 2018

Les délégations se sont accordées sur la nécessité d’une coopération internationale accrue sur les questions spatiales, notamment en vue d’utiliser l’espace comme moteur pour le développement durable ou de conserver sa viabilité pour les générations futures. Le maintien de l’utilisation pacifique de l’espace et la réduction de la fracture entre les grandes puissances spatiales et les pays en développement furent également abordés. Enfin, les pays présents se sont engagés à favoriser les progrès sociaux dans le domaine spatial, tout particulièrement en termes de promotion des femmes et des jeunes.

En marge des réunions plénières et des évènements parallèles s’est tenue du 18 au 23 juin une exposition dans la Rotonde du Centre international de Vienne. 40 exposants, représentantnotamment les agences spatiales, ont présenté au public les derniers travaux et avancées techniques de leurs pays et organisations respectives.

La France à l’UNISPACE+50

Le Président du Centre national d’études spatiales (CNES) Monsieur Jean-Yves Le Gall était présent . il était accompagné d’une délégation du CNES qui disposait de son stand au cœur de l’exposition, aux côtés du stand de la Charte internationale Espace et Catastrophes Majeures soutenu par la France.

JPEG La délégation française à l’UNISPACE+50. Le CNES, accompagné de monsieur l’ambassadeur Jean-Louis Falconi

L’allocution de Monsieur Jean-Yves Le Gall lors du Segment de Haut Niveau a permis de rappeler le rôle essentiel des technologies spatiales pour répondre aux enjeux contemporains dans les domaines des télécommunications, de l’innovation, ou encore de la lutte contre le changement climatique à laquelle la France accorde la plus haute importance comme elle l’a montré en accueillant la COP 21 ou plus récemment le One Planet Summit en décembre dernier. Ce fut également l’occasion d’annoncer à l’ensemble des délégations présentes la fondation de l’Observatoire national du climat. « Le secteur spatial est ainsi un atout non négligeable pour l’humanité, et contribue manière sensible à l’accomplissement des Objectifs de Développement Durable. » (Jean-Yves Le Gall).

JPEG Remise d’une maquette du satellite Venµs à la directrice du Bureau des affaires spatiales Madame Simonetta di Pippo suite à l’évènement parallèle franco-israélien sur ce même thème, 21 juin 2018.

La France a co-organisé avec l’Agence Spatiale Israélienne (ISA) l’évènement parallèle intitulé « Venµs : Satellite Technology for Sustainable Development » le 19 juin. Le CNES et l’ISA ont présenté le Projet Vegetation and Environment on a New Microsatellite – dit Projet Venµs. Ce projet, mené conjointement depuis 2005 par le CNES et l’ISA, a mené au lancement en août 2017 du satellite Venµs, livrant des observations de l’environnement terrestre grâce à une caméra multi-spectrale de très haute résolution .

Dernière modification : 24/07/2018

Haut de page