Conférence Ministérielle sur la sûreté nucléaire (Japon, 15-17 décembre 2012)

Dans le prolongement du plan d’action pour le renforcement de la sûreté nucléaire décidé par les états membres de l’AIEA, le Japon et l’AIEA ont organisé du 15 au 17 décembre 2012 une Conférence sur la sûreté nucléaire dans la ville de Koriyama, préfecture de Fukushima.

La première journée a été consacrée à un segment ministériel, les deux jours suivants à trois sessions de travail et les conclusions.

La délégation française était dirigée par Mme Delphine BATHO, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et comprenait également le Président et des représentants de l’ASN (Autorité de sûreté nucléaire), ainsi que le Président et des représentants de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire).

Mme Delphine BATHO, dans sa déclaration prononcée à l’occasion de cette conférence, a rappelé l’obligation de transparence et de résultats en matière de sûreté nucléaire ainsi que les engagements de l’Union européenne et de la France à l’issue des évaluations complémentaires de sûreté (stress tests). La Ministre a également formulé des propositions sur le relèvement des standards internationaux en matière de sûreté et elle a annoncé la publication sur le site internet de son Ministère d’un document de suivi des actions menées par la France pour appliquer le plan d’action sur la sûreté nucléaire de l’AIEA.

Liens :
- le discours de la Ministre :

PDF - 35.2 ko
(PDF - 35.2 ko)


- communiqué de presse du Ministère du Développement durable et de l’Énergie
- page internet de l’AIEA sur la Conférence Ministérielle
- page internet de l’AIEA sur le plan d’action sur la sûreté nucléaire

Répondant à la déclaration ministérielle adoptée à Vienne par la Conférence sur la sûreté nucléaire de juin 2011, le Plan d’action sur la sûreté nucléaire a été adopté par consensus en septembre 2011 par le Conseil des Gouverneurs de l’AIEA puis approuvé par la Conférence Générale de l’organisation. Ce Plan est constitué de 12 actions principales pour tirer les leçons de l’accident nucléaire de Fukushima-Daiichi, survenu le 11 mars 2011.

Dernière modification : 18/12/2012

Haut de page