António Guterres, nouveau Secrétaire général de l’ONU

Le 1er janvier 2017 marque la date de prise de fonctions d’António Guterres, nouveau Secrétaire général de l’ONU pour un mandat de cinq ans.

PNGEnglish version available here

Premier ministre portugais de 1995 à 2002 et Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés de 2005 à 2015, António Guterres a été nommé Secrétaire général par acclamation par l’Assemblée générale des Nations unies le 13 octobre 2016, après que le Conseil de sécurité a recommandé de le nommer à ce poste.
Celui-ci a prêté serment lundi 12 décembre 2016 en tant que prochain Secrétaire général de l’Organisation lors d’une cérémonie à l’Assemblée générale des Nations unies.

Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres. Photo ONU/Rick Bajornas - JPEG Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres. Photo ONU/Rick Bajornas

Lors de la cérémonie, M. Guterres a mis l’accent sur le développement, qui devait être placé au centre des travaux de l’ONU. Il a assuré que l’Organisation pouvait changer pour répondre de manière efficace aux multiples défis auxquels la communauté internationale est confrontée.
« L’ONU doit être souple et efficace. Elle doit se concentrer davantage sur les résultats et moins sur les procédures, davantage sur les gens et moins sur la bureaucratie », a déclaré M. Guterres.

António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l'ONU pour un mandat de cinq ans commençant le 1er janvier 2017. Photo ONU/Eskinder Debebe - JPEG António Guterres prête serment en tant que prochain Secrétaire général de l’ONU pour un mandat de cinq ans commençant le 1er janvier 2017. Photo ONU/Eskinder Debebe

Paix, développement durable et réformes de gestion interne de l’ONU

Dans son discours de prestation de serment du 12 décembre 2016, M. Guterres a mis l’accent sur trois priorités stratégiques pour l’Organisation : œuvrer pour la paix, soutenir le développement durable et réformer sa gestion interne.

« Les Nations unies sont nées de la guerre. Aujourd’hui, nous devons être ici pour la paix »
a-t-il ajouté, soulignant que la priorité de l’Organisation était de s’attaquer aux causes profondes des défis qui se posent dans les domaines trois champs d’action principaux de l’ONU : la paix et la sécurité, le développement durable et les droits de l’homme.
M. Guterres a également souligné la nécessité de faire davantage pour prévenir et intervenir face à la violence et à l’exploitation sexuelles commises par ceux qui servent sous le drapeau de l’ONU à l’encontre les personnes qu’ils sont censés protéger.
S’agissant du deuxième élément clé du programme de réformes, relatif à l’appui par les Nations unies aux États Membres dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD), le futur Secrétaire général a déclaré qu’il engagerait une réforme globale du système de développement, tant au siège de l’Organisation que sur le terrain.
En ce qui concerne les réformes en matière de gestion, M. Guterres a souligné la nécessité de s’appuyer sur les efforts existants et de mettre en œuvre les récentes initiatives prises aux fins de renforcer l’efficience du système onusien.

Un engagement résolu en faveur de la parité hommes-femmes

La sélection de M. Guterres a eu lieu à l’issue d’un processus qualifié d’ « historique » au cours duquel, pour la première fois, les États membres ont eu des rencontres informelles avec tous les candidats au poste de Secrétaire général, dont sept étaient des femmes.
Par ailleurs, M. Guterres a annoncé la nomination de trois femmes à des postes de haut niveau au sein du Secrétariat des Nations unies.
Mme Amina J. Mohamed, du Nigéria, est nommée Vice-Secrétaire générale de l’ONU.Mme Maria Luiza Ribeiro Viotti, du Brésil, est quant à elle nommée Cheffe de Cabinet de M. Guterres.
Le nouveau Secrétaire général a également décidé de créer le poste de Conseiller spécial pour la politique et de nommer à cette fonction Mme Kyung-wha Kang, de la République de Corée.

Hommage au précédent Secrétaire général Ban-Ki moon

L’Assemblée générale des Nations unies a rendu lundi un vibrant hommage au Secrétaire général sortant Ban Ki-moon, qui a quitté son poste le 31 décembre 2016, après dix ans à la tête de l’ONU.

L'Assemblée générale des Nations unies applaudit le Secrétaire général Ban Ki-moon après l'adoption d'une résolution lui rendant hommage. Photo ONU/Eskinder Debebe - JPEG L’Assemblée générale des Nations unies applaudit le Secrétaire général Ban Ki-moon après l’adoption d’une résolution lui rendant hommage. Photo ONU/Eskinder Debebe

Cette cérémonie a eu lieu juste avant la prestation de serment du prochain Secrétaire général de l’Organisation. Ainsi, L’Assemblée générale a adopté, par acclamation, la résolution 2324 (2016), dans laquelle les 15 membres du Conseil de Sécurité saluent la contribution du Secrétaire général « à la paix, à la sécurité et au développement internationaux » et ses « efforts exceptionnels » pour régler les problèmes internationaux dans les domaines économique, social, environnemental et culturel.

Les membres du Conseil ont également rendu hommage à son action pour répondre aux besoins humanitaires et promouvoir « le respect universel des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».

Dernière modification : 08/02/2017

Haut de page