AIEA – Conseil des gouverneurs de novembre 2017

Le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique s’est réuni à Vienne des 23 au 24 novembre 2017. Il a notamment été saisi des questions de garanties et de coopération technique.

JPEG

Le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique s’est réuni à Vienne des 23 au 24 novembre 2017. Ce conseil a notamment été saisi des questions de garanties, y compris la vérification et le contrôle des activités nucléaires en République islamique d’Iran, à la lumière de la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l’ONU. Le Directeur général de l’AIEA, M. Yukiya Amano, a ainsi indiqué dans son discours d’introduction qu’il avait, lors de sa visite à Téhéran, souligné auprès du président Rohani l’importance d’une mise en œuvre pleine et entière par l’Iran de ses engagements liés au nucléaire découlant du plan d’action global commun (Joint Comprehensive Plan of Action, JCPoA).

L’autre sujet dominant de ce Conseil de novembre fut les questions de coopération technique. Le Conseil des gouverneurs a en effet été précédé d’une réunion du comité d’assistance et de coopération technique (CT), au cours de laquelle les Etats-membres ont recommandé l’approbation du programme de CT de l’AIEA pour les années 2018 et 2019. Ce programme vise à soutenir les Etats dans l’utilisation pacifique des technologies nucléaires, qu’elles soient à des fins énergétiques ou autres (agriculture, nutrition, santé), contribuant ainsi à l’atteinte des objectifs du développement durable. Mme. Anne Lazar-Sury, gouverneure pour la France à l’AIEA, a prononcé la déclaration nationale sur ce point (disponible ici).

En outre, le directeur général de l’AIEA a annoncé lors de ce conseil la publication d’un rapport sur le multilinguisme à l’Agence, au sujet duquel l’Ambassadeur du Maroc a prononcé une déclaration au nom du groupe des ambassadeurs francophones (GAF). La déclaration est disponible ici.

Pour rappel, le Conseil des Gouverneurs est composé de 35 États membres dont 15 désignés et 20 élus par la Conférence générale (art. VI du statut). Il se réunit en général cinq fois par an. Le Conseil effectue des recommandations à la Conférence générale sur le programme et le budget de l’Agence, approuve les accords de garantie et la publication des standards de sûreté, et vote des résolutions. Cet organe a également la responsabilité de nommer le Directeur général, avec approbation ultérieure de la Conférence générale.

Dernière modification : 29/11/2017

Haut de page