AIEA - Conférence internationale sur le changement climatique et le rôle de l’énergie nucléaire (Vienne, 7-11 octobre 2019)

La conférence internationale consacrée au changement climatique et au rôle de l’énergie nucléaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), organisée en coopération avec l’Agence de l’Énergie Nucléaire de l’OCDE (AEN), s’est tenue à Vienne du 7 au 11 octobre 2019.

PNG

Cette conférence – la première sur ce thème – fut l’occasion d’examiner les aspects scientifiques et techniques du rôle de l’énergie nucléaire dans la lutte contre le changement climatique. Elle a mis en exergue comment l’énergie nucléaire contribue de manière significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, tout en répondant aux besoins énergétiques d’une population mondiale croissante et en favorisant le développement durable.

Les thèmes abordés lors de la conférence ont compris : les défis et perspectives de la contribution des centrales nucléaires à la réduction des émissions de gaz à effet de serre ; les facteurs nécessaires pour soutenir le développement de technologies nucléaires avancées, compatibles avec la réalisation des objectifs relatifs aux changements climatiques, notamment ceux établis dans l’Accord de Paris, et les Objectifs de Développement Durable.

PNG

La délégation française était conduite par M. François Jacq, administrateur général du CEA, qui a prononcé une déclaration au nom de la France devant les 170 États membres de l’AIEA. A cette occasion, il a salué l’importance et la qualité du travail de l’Agence auprès des États Membres en leur fournissant une assistance pour le déploiement de technologies nucléaires sûres, sécurisées et garanties et pour la formulation de stratégies et politiques énergétiques nationales. M. François Jacq a rappelé que la France s’inscrit pleinement dans une démarche de transition énergétique à travers une production énergétique décarbonée, flexible et associée aux énergies renouvelables.

PNG

La France, représentée par Monsieur l’ambassadeur Xavier Sticker, la Finlande et les Émirats arabes unis ont organisé un événement parallèle visant à partager leur expertise sur les systèmes énergétiques à faible émission de carbone et leurs meilleures pratiques pour lier nucléaire et énergies renouvelables. Un expert de l’Agence de l’Énergie Nucléaire (AEN) de l’OCDE a présenté les résultats de l’étude qu’il a menée sur les « Coûts de la décarbonation » et le meilleur ratio d’énergies renouvelables dans un mix énergétique émettant peu de CO2. Le Directeur Général de l’AEN, M. William Magwood IV, a repris ces mêmes résultats dans son discours d’ouverture de la conférence sur ces mêmes résultats et cité la France comme exemple de mix énergétique décarboné alliant énergies renouvelables et nucléaire.

En savoir plus :

Dernière modification : 29/10/2019

Haut de page