7ème Conférence des Parties à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée (Vienne, 6 au10 octobre 2014)

La septième session de la Conférence des Parties à la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée (aussi appelée « Convention de Palerme ») se déroule à Vienne du lundi 6 octobre 2014 au vendredi 10 octobre 2014.

La Conférence est l’occasion d’échanger sur la criminalité transnationale organisée qui est multiforme et présente toute une série de défis à relever. Le chiffre d’affaires de la criminalité transnationale organisée est évalué par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) à 870 milliards de dollars par an.

Cette situation constitue une menace transnationale complexe et changeante. Les responsables chargés de formuler des stratégies de lutte contre la criminalité transnationale organisée doivent s’efforcer d’élaborer des ripostes aussi souples et dynamiques que les activités des groupes criminels. C’est dans ce contexte que la coopération internationale et l’assistance technique sont essentielles pour relever les défis de la criminalité transnationale organisée.

L’un des enjeux de cette 7ème Conférence des Parties est l’éventuelle mise en place d’un mécanisme d’examen de la Convention de Palerme et de ses protocoles. L’évaluation des législations et des pratiques visant à lutter contre la criminalité organisée est en effet essentielle non seulement pour identifier les carences existantes dans la législation et l’application des lois, mais aussi pour veiller à ce que les futures stratégies s’adaptent et répondent correctement à l’évolution et à la dynamique de la criminalité transnationale organisée. L’article 32 de la Convention contre la criminalité organisée précise justement que la Conférence des Parties arrête des mécanismes en vue d’atteindre les objectifs visés par la Convention de Palerme dans ses articles.

En savoir plus :

Dernière modification : 25/11/2014

Haut de page