73e AGNU – Déclaration ministérielle des " Amis du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires" en faveur de l’entrée en vigueur du traité.

En marge de la 73e assemblée générale des Nations unies, les six Etat composant le groupe informel des « amis du TICE » a organisé un évènement parallèle pour soutenir l’entrée en vigueur du traité ainsi que l’action du Secrétariat technique provisoire. À cette occasion, une déclaration ministérielle, à laquelle la France s’est associée, a été prononcée.

PNGEnglish version available here

JPEG
Tous les deux ans un événement est organisé en marge de l’Assemblée générale des Nations unies par les six États membres du groupe informel dit des « Amis du TICE » (Friends of the CTBT) : l’Allemagne, l’Australie, le Canada, la Finlande, le Japon et les Pays-Bas.

Autour d’une déclaration ministérielle, établie par les ministres des affaires étrangères des Amis du TICE, les États signataires du traité ont été invités à joindre leur voix en faveur de l’entrée en vigueur du traité la plus rapidement possible, à rappeler la condamnation unanime des essais nucléaires notamment nord-coréens et à reconnaitre et encourager le travail réalisé par le secrétariat exécutif provisoire (STP) de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) depuis maintenant 20 ans. Cette déclaration a également rappelé que, conformément aux objectifs fixés par le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), le TICE participe au désarmement et à la non-prolifération en limitant la capacité des États dotés à développer de nouvelles armes et en empêchant les États non détenteurs de réaliser des essais nucléaires. La signature et la ratification du TICE ont ainsi constitué un élément essentiel dans le cadre de l’approche progressive du désarmement conduite par la France.

JPEG

La déclaration, à laquelle la France s’est associée, mentionne également la nécessité d’engagements concrets de la part de la Corée du nord, conformément à ses récentes déclarations. Un premier geste fort serait de rejoindre le TICE, seul outil légalement contraignant pour donner corps aux déclarations de moratoire prononcées à titre national. La déclaration souligne également l’importance du système international de surveillance (International Monitoring System, IMS), mis en place de manière anticipée par l’OTICE, aujourd’hui achevé à hauteur de 90%. Toutefois, certaines stations ne présentent pas encore un fonctionnement conforme aux exigences définies par le traité (soit par la persistance de difficultés techniques, soit par la volonté politique de l’État hôte de la station de ne pas transférer les données), ce qui menace le bon fonctionnement de l’IMS et, à terme, l’existence même du traité.

La cérémonie a réuni les six ministres des affaires étrangères des amis du TICE autour du secrétaire exécutif de l’OTICE, M. Lassina Zerbo. Au nom de l’Union européenne dont tous les États membres ont ratifié le TICE, Mme Federica Mogherini a prononcé un discours rappelant le plein soutien de l’Union européenne et de ses États membres au TICE.

JPEG

“The fact that the Treaty is not yet in force is deeply disturbing, and this situation must be rectified. We urge all States which have yet to sign or ratify the CTBT, in particular the eight remaining Annex 2 States, to do so without further delay. (…) The EU urges the DPRK to engage seriously in taking concrete steps to embark on a credible path towards a complete, verifiable and irreversible denuclearisation and adhere to its declared suspension of testing nuclear weapons and ballistic missiles. Until the DPRK does take these concrete steps towards denuclearisation, we will continue to strictly enforce existing sanctions.”

Le ministre des affaires étrangères du Royaume de Thaïlande s’est également exprimé, à la faveur de la ratification du traité par son pays, au cours de cette 73e session de l’AGNU.
JPEG
JPEG

Retrouvez l’intégralité de l’événement dans la vidéo ci-dessous :

Plus d’information

Dernière modification : 01/10/2018

Haut de page