62ème session de la Commission des stupéfiants (14-22 mars 2019)

La 62ème session de la Commission des stupéfiants (CDS) se déroule à Vienne du 14 au 22 mars 2019. Elle a pour objet de permettre un échange de vues sur les politiques de lutte contre la drogue entre les représentants des États membres, des organisations internationales et des organisations de la société civile. Elle est également l’occasion d’adopter un certain nombre de résolutions et de mettre à jour la classification des substances dans le cadre des conventions internationales de contrôle des drogues.

JPEG

Cette session est précédée d’un segment ministériel les 14 et 15 mars lors duquel une déclaration sera adoptée et les hauts représentants des États membres, ainsi que des organisations internationales et régionales concernés, en particulier l’ONUDC, l’OICS et l’OMS, et des représentants de la société civile, dresseront le bilan de la mise en œuvre des engagements de la communauté internationale ces dix dernières années.

À cette occasion, la déclaration nationale de la France sera prononcée par le Docteur Nicolas PRISSE, Président de la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA).
-* Téléchargez la déclaration prononcée par la France

En matière de prévention et de lutte contre les drogues, la France met en œuvre et promeut une approche équilibrée, multidisciplinaire et intégrée, basée sur les preuves scientifiques et axée à la fois sur la réduction de l’offre, la réduction de la demande, y compris l’accès aux soins et aux traitements et la réduction des risques, ainsi que le respect des droits de l’Homme et la coopération internationale. Elle attache également une grande importance à la prévention, en particulier chez les jeunes, et à la proportionnalité des sanctions pénales en réponse aux infractions et délits liés aux drogues.

La France est très attachée au multilatéralisme, à la place de Vienne, à la coopération internationale en matière de drogues et au respect plein et entier des conventions internationales et des droits de l’homme. Elle réaffirme son opposition constante et déterminée à la peine de mort en tous lieux et toutes circonstances. La priorité est désormais à l’action et à la mise en œuvre pleine et entière des recommandations opérationnelles du document final de la SEAGNU 2016, reflétée dans le plan national de mobilisation contre les addictions 2018-2022.

Événements parallèles organisés et soutenus par la France

L’apport du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans la réalisation des objectifs du document final de la SEAGNU 2016 sur le problème mondial de la drogue

En marge de cette 62ème session, un événement parallèle de haut-niveau consacré à l’apport du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme dans la réalisation des objectifs du document final de la SEAGNU 2016 sur le problème mondial de la drogue est organisé le jeudi 14 mars à 13h30 par les gouvernements de la France et de la Côte d’Ivoire et la plateforme française de la société civile, avec le co-parrainage du Fonds mondial et de l’Organisation Mondiale de la Santé.
Retrouvez toutes les informations sur le flyer

Prévention de l’usage de drogues : promotion de la campagne « Écoutez d’abord »

La France organise également le vendredi 15 mars à 13h30 avec le Portugal, la Suède et l’ONUDC un événement de haut-niveau sur la prévention de l’usage de drogues, qui visera notamment à promouvoir la campagne de prévention « Écoutez d’abord » initiée par la France, la Suède et l’ONUDC en marge de la SEAGNU en 2016, avec le soutien financier de la MILDECA. Cet événement est co-parrainé par l’Organisation Mondiale de la Santé et la task force de la société civile.
Retrouvez toutes les informations sur le flyer

La peine de mort appliquée aux infractions liées aux drogues et l’impact sur les femmes et les groupes vulnérables

La France co-parraine un événement sur la peine de mort appliquée aux infractions liées aux drogues et l’impact sur les femmes et les groupes vulnérables organisé le mardi 19 mars à 9h par l’ONG Harm Reduction International et également co-parrainé par l’Union européenne, l’Autriche, le Canada, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Amnesty International.
Retrouvez toutes les informations sur le flyer

L’accès aux médicaments sous contrôle et la lutte contre les disparités mondiales en matière de soulagement de la douleur

La France co-parraine aussi un événement organisé le jeudi 21 mars à 13h30 avec la Belgique sur l’accès aux médicaments sous contrôle et la lutte contre les disparités mondiales en matière de soulagement de la douleur, co-parrainé par par huit autres pays ainsi que l’ONUDC, l’OICS, l’OMS, l’Union européenne, l’Union internationale contre le cancer et le comité viennois des ONG sur les drogues.
Retrouvez toutes les informations sur le flyer

JPEG

Plus d’information

  1. https://www.unodc.org/unodc/fr/commissions/CND/CND_Meetings-Current-Year.html
  2. https://www.unodc.org/unodc/en/commissions/CND/2019/2019-high-level-ministerial-segment.html

Dernière modification : 15/03/2019

Haut de page